La joie est aussi un choix

« La joie ouvre notre champ émotionnel, elle défait l’effet des émotions négatives, construit nos ressources et nous ouvre aux autres. » - Ilios Kotsou -

Un thème qui me tient particulièrement à cœur que j’aborde aujourd’hui, celui de la joie. Car si je suis une personne naturellement joyeuse, qui aime la joie, qui aime rire et qui cherche à la générer dès que la situation s’y prête, je sais que c’est aussi un choix. Un choix conscient, une décision à prendre, un focus à mettre, et que parfois cela demande un vrai effort (surtout quand on connait le pouvoir de notre biais de négativité).


La joie est une émotion. C’est la seule émotion que notre cerveau essaye de reproduire en permanence. Le bonheur quant à lui est fonction du temps que nous accordons à notre joie.

La joie n’est pas voir le monde et toute situation avec des lunettes roses, ni même décider que nos problèmes n’en sont pas et que tout devrait toujours aller bien (ce qui serait plutôt de la pensée positive, à la différence de ce que prône la Psychologie Positive). Faire le choix de la joie, c’est se consacrer des temps, des réflexions, des échanges dans lesquels on va adopter une attitude et une ouverture d’esprit qui laisse de la place à l’expression de la joie. C’est agir sur la zone sur laquelle on a du contrôle et de l’influence et accepter les zones qui sont hors de notre contrôle, afin de mettre notre énergie au bon endroit.[1]


La joie a longtemps été, et est encore parfois, aux abonnées absentes du champ professionnel, alors qu'elle est pourtant au cœur de nos vies : personnelles et professionnelles. La joie c’est le cœur du réacteur, toutes les autres émotions gravitent autour. Cette émotion est essentielle à notre bien-être car elle cultive des relations interpersonnelles épanouissante (facteur n°1 déterminant le bonheur) ; elle renforce notre santé physique grâce à la production d’endorphines, d’ocytocine et de sérotonine ; elle ouvre notre capacité de réflexion et d’apprentissage ; elle nous permet de prendre de la hauteur et de relativiser ; elle nous rend plus créatif et innovant ; elle est la clé de la coopération et du travail d’équipe ; elle augmente notre motivation et donc nous rend plus performant. La joie est surtout l’émotion qui nous remet en état de marche. C’est par la joie que nous retrouvons la voie de l’action, et donc la capacité à traverser et à construire.


C’est grâce à la joie que nous construisons nos plus fortes ressources personnelles. Je regardais dimanche le grand prix de Formule 1 (plaisir coupable d’une apprentie écolo), et réalisais combien ce sont les victoires qui renforcent la confiance des pilotes et donc leurs capacités de performance, et non les défaites (elles pourront leur donner la niaque de se battre mais cela se fera à court terme, à long terme le découragement prendra le pas). C’est par les succès que la motivation se renforce, et encore plus que les succès : la célébration des succès et la joie qui va de pair.



La joie est aussi un choix. Ce titre signifie que même si souvent la joie vient naturellement, et c’est superbe, la question est : que faisons-nous quand la joie n’est pas le chemin le plus simple ? C’est là que le choix intervient. Attention, bien-sûr je ne parle pas des situations dramatiques où il serait mal venu de parler de la joie (décès, deuil, guerre, etc…). Je parle des situations du quotidien dans lesquelles parfois nous ne faisons pas le choix de la joie car celui-ci demanderait trop d’effort. Par exemple, en janvier dernier j’ai vécu avec ma colocataire beaucoup de problèmes d’appartement, notamment plus de chaudière pendant 10 jours (8 degrés dans l’appartement), fuite d’eau, remplacement de tous les meubles, conflit avec l’agence, etc… Dans une telle situation, le chemin le plus court et le plus confortable est plutôt celui de la colère, de l’agacement, de la frustration, du découragement, de la plainte. Et j’avoue que ça a été mes premiers sentiments. Mais très vite, j’ai fait le choix conscient, et non sans effort, de me reconnecter à la joie. De relativiser sur ce qui nous est arrivé qui n’était finalement pas si grave, de remettre du plaisir à vivre dans cet appartement, de réaménager la déco, de rire plutôt que de faire la tête.


Dans mes journées moroses, de travail ou personnelles, je me dis souvent : qu’est-ce que je pourrais faire là tout de suite pour générer de la joie, en moi, autour de moi, chez les autres, avec les autres ? Cela m’aide à me remettre en action, et dès que je suis dans l’action je suis en chemin vers du mieux. La joie est ma clé, mon remède, mon astuce, mon premier pas vers une solution.


Pour vivre la joie dans un groupe, il faut être soi-même dans un élan de joie : une capacité à l’accueillir et à la vivre, et une action pour la générer. Il y a de multiples formes de joie : l’amusement, le plaisir, la curiosité, la satisfaction, la sérénité, la fierté, la gratitude, le lien, l’amour, etc. A nous d’aller activer la forme qui est la plus approprié dans la situation présente.


Faire de la joie une intention, un projet, une visée, à la maison ou au travail. Choisir de valoriser les moments qui nous apportent de la joie (il faut accorder plus de 12 secondes à un évènement agréable pour que celui-ci soit placé dans la mémoire à long terme plutôt qu’à court terme) ; choisir de raconter en premier ce qu’il s’est bien passé dans notre journée ; choisir d’adopter une posture non-verbale ouverte (sourire, eye-contact, ouverture des épaules et des jambes, écoute) ; choisir de cultiver un vocabulaire positif (« merci » plutôt que « désolé », « je te fais confiance » plutôt que « ne t’inquiète pas) ; choisir de mettre son focus sur ce qui fonctionne bien, sur les avancées personnelles, les progrès, les pépites chez chacun d’entre nous, les forces plutôt que les faiblesses ; et puis choisir de dire « merci ». La joie se vit dans la tête (retravailler ses pensées de manière positive), dans le cœur (accueillir l’émotion et la vivre pleinement), et dans le corps (posture d’ouverture).


3 pratiques pour cultiver la joie en groupe :


- Chaque vendredi après-midi, une personne est en charge de la playlist musicale dans l’openspace. Préférez des musiques joyeuses et motivantes qui plaisent à tout le monde ! Le vendredi suivant c’est une autre personne. Vous découvrirez ainsi de nouvelles chansons. Merci de permettre aux personnes pour qui le bruit est un facteur de stress de s’isoler. La musique est un puissant vecteur de joie !


- Créer un tableau géant avec les photos de tous les collaborateurs, leur prénom, et un message de gratitude au-dessus comme « C’est grâce à vous », « Vous êtes tou·te·s important·e·s ». Pour que ce tableau soit puissant, chaque membre du groupe va mettre un post-it reprenant les différentes qualités qu’il reconnaît à chacun de ses collègues, ou sa contribution au bon fonctionnement du groupe.


- Chaque membre de l’équipe enfile un tee-shirt blanc. L’objectif de cet exercice de reconnaissance est d’aller inscrire avec des stylos de couleurs (Sharpie pour les vêtements) dans le dos de chaque personne un mot, une force, un talent qu’on apprécie chez lui et qu’on lui reconnait. Il ne peut pas y avoir deux fois le même mot. Chacun repart avec son tee-shirt pleins de chaudoudoux (c’est l’autre mot pour dire signes de reconnaissance).


La joie c’est mon super-pouvoir, c’est ce qui me donne envie de me lever le matin. La joie c’est le mouvement. La joie c’est l’émerveillement. La joie c’est le vivant. La joie c’est le sel de la vie.

Dernièrement, j’ai acheté des patins à roulettes, cela me met beaucoup de joie (même si je n’arrive pas encore à faire 10 mètres avec !). Je vous souhaite de beaux moments joyeux ! Et souvenez-vous : Ce que l'on nourrit grandit ! J'ai dit.


Ce sujet vous intéresse ? Restez bien connectés (en vous abonnant à la newsletter), nous vous réservons une belle surprise avec Daniel Chernet sous peu :D Hâte de vous présenter ce beau projet sur lequel nous avons investi beaucoup de temps, d’énergie, et bien sûr, de joie !



- Camille Lamouille -

http://camillelamouille-psychologiepositive.comwww.elveor.com


📩 Vous avez aimé cet article ?


Abonnez-vous au blog pour recevoir chaque article mensuel de Psychologie Positive dans votre boite mail ainsi que les dates d'ateliers et formations : 👉 www.camillelamouille-psychologiepositive.com/sabonner

et partagez :)



Quel est votre vision du bonheur ? Témoignez pour notre recueil "Au bonheur des gens".


[1] “Les 7 habitudes de ceux qui réalisent tout ce qu’ils entreprennent”, Stephen Covey