23 Avenue Doyen Louis Weil, 38000 Grenoble, France

©2018 by Elveor. Proudly created with Wix.com

La Psychologie Positive : 

L'apprentissage du bonheur

La Psychologie Positive est une science qui a été officiellement créée par Martin Seligman en 1998. 

L'origine :

Depuis le début du 20ème siècle, les domaines de la psychologie se sont concentrés sur la guérison de la dépression et du désordre mental plutôt que sur la promotion du développement de l'homme et de son bien-être. Le mouvement de Psychologie Positive, fondé par le professeur Martin Seligman de l'Université de Pennsylvanie, s'est lancé dans l'exploration scientifique du bien-être humain et de son fonctionnement optimal pour aider les personnes non seulement à réparer ce qui a été brisé, mais également à développer leur potentiel et à s'épanouir.

 

La discipline est fondée sur la conviction que les gens veulent mener une vie enrichissante et porteuse de sens, cultiver ce qu'il y a de mieux en eux-mêmes et améliorer leur vie au quotidien.

 

Les principes clés de la Psychologie Positive sont centrés sur l'augmentation de l'épanouissement humain en développant des émotions positives, de l'engagement, des relations profondes, du sens et de la réalisation. Les grands chercheurs de cette discipline ont travaillé à découvrir comment toutes ces caractéristiques influent sur le travail des individus en les rendant plus motivés, plus engagés, plus performants et quelles sont les répercussions bénéfiques au niveau de l'entreprise. 

Simple comme une formule mathématique :

Sonja Lyubomirsky, professeure en Psychologie Positive, a découvert que le bonheur d'un individu est déterminé par 3 caractéristiques : 

- 50% dépend du capital génétique : c'est le capital de départ. Nous ne naissons pas tous avec le même capital génétique, notre perception des émotions positives est en partie héréditaire

- 10% seulement dépendent des circonstances extérieures de la vie : la mort d'un proche, se marier, avoir un accident, gagner au loto ... 

- Enfin, les 40% restants dépendent de notre façon d'agir, des lunettes que l'on portent sur la vie et de notre capacité à voir le verre à moitié plein

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bonne nouvelle donc : vous avez 40% de pouvoir d'action sur votre bonheur !

Supposons que votre capital génétique de départ n'est pas entièrement composé de gênes négatif,

c'est déjà 60% de potentiel de travail. 

On ne nait pas heureux, on le devient... en apprenant et en pratiquant. 

Ressources indispensables en Psychologie Positive :

- Barbara Fredrickson, LOVE 2.0 : ces micro-moments d'amour qui vont transformer votre vie, Marabout 2014

- Carol Dweck, Changer d'état d'esprit, Mardaga, 2010

- Christophe André, Et n'oublie pas d'être heureux : abécédaire de psychologie positive, Odile Jacob 2014

- Florence Servan Schreiber, 3 kifs par jour et autres rituels recommandés par la science pour cultiver le bonheur

- Ilona Boniwell, Introduction à la psychologie positive, Payot 2012

- Martin Seligman, S'épanouir : Pour un nouvel art du bonheur et du bien-être, Belfond 2013

- Martin Seligman, Vivre la Psychologie Positive, Pocket 2013

- Mihaly Csikszentmihalyi, Vivre la psychologie du bonheur, Pocket 2006

- Sonja Liubomirsky, Comment être heureux et le rester, Marabout 2013

- Tal Ben-Sahar, L'Apprentissage du Bonheur, Pocket 2011