Ubuntu, je suis car nous sommes

« Une belle vie est construite avec de belles relations » - Robert Waldinger -

Cet été, j’avais pour projet de partir voyager seule en Sicile. Guide touristique acheté, tour programmé, billets d’avion et logements identifiés… mais toujours cette question en tête : est-ce une bonne idée de partir seule ? C’était moins une question de sécurité que d’envie. Moi Camille, qui aime tant être bien entourée et raconter des histoires, serais-je capable de passer une semaine seule ?!

Lorsque j’habitais Melbourne en Australie, j’étais partie un weekend visiter Sydney seule. Malgré le rêve que représentait alors cette destination, ces 48 heures ont été une petite épreuve pour moi. J’avais envie de rire avec quelqu’un, de partager sur ce que je visitais, de parler de tout et de rien. J’ai d’ailleurs passé la moitié de ce week-end en facetime avec ma famille pour avoir de la compagnie… Vous l’avez deviné, je n’ai pas vraiment le profil « baroudeuse ».

Bon, laissons tomber la Sicile, les voyages en solitaire attendront ! Finalement, j’ai fait le bon choix car ce qui m’a donné le plus de joie cet été, ont été les moments partagés, en famille, entre amis, à 14, à 5, à 2. Encore plus que les apéros et le soleil !


Oui, nous sommes neurobiologiquement câblés pour être en relation avec d’autres[1]. Les relations sont un besoin essentiel pour chacun d’entre nous, vital même. Nous sommes les rescapés d’une année de pandémie qui nous a éloigné les uns des autres, nous avons aujourd’hui plus que jamais besoin de nous reconnecter, d’être « ensemble » coute que coute, à l’instar de ce mot d’Afrique du Sud « Ubuntu » signifiant « je suis car nous sommes ».


« Qu’est-ce qui nous rend heureux et en bonne santé tout au long de notre vie ? » C’est la question qui a été posée dans une étude[2] très célèbre réalisée par Robert Waldinger (prenant la suite d’autres chercheurs) qui a suivi 724 individus pendant 75 ans afin de déterminer les véritables facteurs de bonheur, de satisfaction et de santé d’une vie. Cette étude représente l’une des plus longues études jamais réalisées. Année après année, les individus ont été questionnés sur leur travail, leur santé, leur vie de famille, leur couple, leur satisfaction de vie afin de collecter le plus de données possibles. L’étude continue actuellement auprès des quelques 2 000 enfants de ces individus.


Alors quel est facteur le plus important dans la prédiction d’une vie longue et heureuse ? L’argent ? La gloire ? La réussite ? Selon cette célèbre étude, le facteur désigné a été : les relations. Oui, les bonnes relations nous rendent plus heureux et en meilleure santé !


Voici les 3 grandes leçons tirées de cette étude sur les relations :

- Les connexions sociales sont essentielles et la solitude tue. Les personnes les plus connectées socialement à leur famille, leurs amis, leur communauté, sont plus heureux, sont en meilleure santé physique et vivent plus longtemps que ceux qui sont moins connectés. Les personnes expérimentant la solitude sont quant à elle moins heureuses, leur santé se dégrade plus tôt, les capacités de leur cerveau déclinent plus vite et ils vivent moins longtemps.

- Ce n’est pas seulement le nombre d’amis et les relations que vous avez qui comptent mais c’est la qualité de vos relations proches qui importent le plus. « Vous pouvez être seul au milieu d’une foule, ou être seul dans un couple »[3].Vivre des relations conflictuelles est très mauvais pour notre santé, encore plus que de divorcer selon la recherche. Dans cette étude, les octogénaires qui étaient les plus heureux et en meilleure santé étaient ceux qui dès l’âge de 50 ans avaient un haut niveau de qualité de leurs relations.

- Les 5 grands facteurs d’une relation positive et durable sont la proximité physique, la familiarité, la similarité, la révélation de soi et la vulnérabilité [4].


« A quoi ça sert, les amis, si on peut pas leur parler de ce qui compte vraiment ? » - Le Prénom -

En entreprise, selon les études de Tom Rath[5], les collaborateurs ayant un meilleur ami au travail sont sept fois plus susceptibles d’être impliqués dans leur travail, et s’ils ont au moins trois amis proches au travail, 96% plus susceptibles d’être satisfaits de leurs vies. Les bonnes relations au travail sont un facteur fort de diminution des burn-out et bore-out.


Je vous propose un exercice de Psychologie Positive pour renforcer ce besoin de relations, le check up relationnel[6] : Prenez une feuille et un stylo et identifiez une ou deux personnes pour chacune de ces catégories. Posez-vous ensuite la question : que puis-je faire aujourd’hui pour prendre soin de cette relation ?

- Une relation qui m’apporte du soutien, de l’empathie et de la sécurité émotionnelle

- Une relation qui me challenge et me pousse vers le haut

- Une relation qui me donne de la joie, du rire, du plaisir, de l’amusement

- Une relation qui me donne des conseils utiles, qui m’apporte de l’information

- Une relation qui connait tout (ou presque) de moi


« La façon dont les autres se sentent en ta présence en dit beaucoup sur toi » - Catherine Testa -

Nous trouvons de plus en plus de programmes « 3 semaines pour devenir plus heureux », « la formule magique pour vivre une vie heureuse », « 30 jours pour changer », etc. Comment vous dire ? Au risque de briser quelques espoirs, il n’y a évidemment pas de formule magique pour être heureux (coup de massue !). En revanche si vous voulez une clé, je peux vous en donner une : prenez soin de vos relations ! Ce n’est pas magique car les relations sont difficiles, désordonnées, complexes et demande une attention, un investissement, un soin constant. C’est le travail d’une vie d’entretenir de bonnes relations, de réguler des conflits, de construire des liens solides et positifs. Mais c’est le premier facteur déterminant le bonheur, ça vaut le coup d’essayer.


Alors retroussez-vos manches et mettez-vous au travail. Prenez soin des relations que vous entretenez avec les

autres. Accordez-leur du temps de qualité, partagez des activités ensemble, regardez les dans les yeux, écoutez-les pleinement, rangez votre téléphone en leur présence, ou sortez-le pour appeler un vieil ami. Prenez le train pour rendre visite à la famille ou amis qui vous sont chers mais que vous ne voyez pas souvent, partez marcher en forêt, organisez un bon repas. Engagez-vous dans des associations, rencontrez vos voisins, souriez aux inconnus. Collaborez avec vos collègues, demandez de l’aide, valorisez. Écrivez une lettre, offrez un cadeau. Dites « oui », sortez, riez, chantez, dansez. Confiez-vous, partagez des choses intimes, révélez des secrets, dites comment vous allez vraiment, prenez soin de cet ami qui vit un moment difficile. Soyez honnêtes, posez des limites, réguler les conflits, déconstruisez pour reconstruire. Pardonnez, excusez-vous, passez l’éponge, repartez sur de bonnes bases, réparez vos fautes. Osez aller à la rencontre de l’autre, dans l’intimité et l’authenticité. Félicitez, remerciez, célébrez. Mettez fin aux relations toxiques, aux relations douloureuses, prenez de la distance. Investissez les relations positives, les relations soutenantes, les relations sincères, les relations solides. Dites « merci », « pardon », « bravo », « je t’aime ».

Allez-y, c’est maintenant qu’il faut le faire !


« On n’a pas le temps, si brève est la vie, pour les chamailleries, les excuses, l’animosité, les appels à rendre des comptes. On n’a que le temps pour aimer et pas un instant de plus, pour ainsi dire, que pour ça. » - Mark Twain -

- Camille Lamouille -

http://camillelamouille-psychologiepositive.com

www.elveor.com


✏️ Quelle est votre vision du bonheur ?

Témoignez pour notre recueil qui sera publié : "Au bonheur des gens".


📩 Vous avez aimé cet article ?

Abonnez-vous au blog pour recevoir chaque article mensuel de Psychologie Positive dans votre boite mail ainsi que les calendriers positifs et autres surprises : 👉 www.camillelamouille-psychologiepositive.com/sabonner


#psychologiepositive #relations #robertwaldinger #brenebrown #ubuntu

[1] Brené Brown, Call to courage, Netflix

[2] The Harvard Study on Adult Development

[3] Robert Waldinger, “What makes a good life? Lessons from the longest study on happiness”, TedConference, 2015

[4] Brené Brown, Daring Greatly, 2012

[5] Vital Friends: The People You Can't Afford to Live Without, Tom Rath, Gallup Press, 2006

[6] Positran