top of page

Nettoie ta vie

Fenêtre avec feuilles

J’ai passé plusieurs jours à faire du tri récemment. Vider, jeter, donner, réutiliser, vendre. Me séparer des vêtements que je ne mets plus depuis longtemps, arrêter de garder pleins de petits objets qui prennent la poussière, partager des livres que je ne relirai pas. Ce qui était parti pour être une corvée est devenu une véritable libération. A tel point que pendant les jours qui ont suivi, et encore aujourd’hui, je n’ai eu de cesse de chercher du regard ce que je pouvais encore enlever. Alléger mon espace a eu un impact incroyable et inattendu : m’alléger l’esprit et le cœur.


Alors j’ai cherché : existe-t-il un lien entre Psychologie Positive appliquée au travail et tri ? Et bien oui !


L’espace au service de l’apaisement et de la motivation


Marie Kondō pourrait vous l’assurer, faire du tri permet de réduire le stress et l’anxiété. L’espace extérieur a un impact sur notre état émotionnel interne. Un espace surchargé va créer de la surcharge mentale, de la confusion, du chaos interne, de l’agitation. La création d’un espace épuré peut permettre de réduire l’anxiété, d’augmenter la concentration et le focus, peut aider au lâcher prise et donc à valoriser davantage d’émotions agréables.


Comme sur une page de dessin, si l’on colorie tous les moindres recoins, cela crée une saturation : physique, mentale et émotionnelle. L’espace vide est essentiel pour la respiration, la lumière, l’apaisement… et récréer la vie.


Cela fonctionne de la même manière pour notre espace de travail.

Nous passons près de 85% de notre temps à l’intérieur d’un bâtiment ou d’un véhicule. Nous le savons aujourd'hui, notre environnement de travail est directement lié à notre motivation interne. En cela, il est essentiel d’y consacrer une véritable réflexion, c’est ce que l’on appelle le design biophilique.


Carton avec plusieurs couleurs

Paul Dolan, professeur de Behavioural Economics à la London School of Economics a créé un acronyme résumant les réflexions pouvant être faites en lien avec l’espace de travail : SALIENT (« saillant » en anglais) signifiant Sound, Air, Light, Image, Ergonomics, Nature, Tint. Son postulat de départ est que l’environnement de travail est un vecteur de bien-être physique et psychologique, de motivation et de productivité à condition que celui soit correctement designé. L’environnement doit être stimulant pour les employés sans l’être trop non plus, c’est en cela que l’on parle de saillance. L’environnement doit être simple et efficace !


  • Son : les collaborateurs travaillant en open space sont 66% moins productifs que ceux travaillant dans des bureaux individuels à cause du bruit empêchant la concentration. Ainsi, nous pourrions penser que pour une concentration et une efficacité maximale c’est le silence que l’on doit rechercher dans les espaces de travail. Pas totalement à vrai dire. Une étude réalisée en 2012 a prouvé qu’un niveau sonore moyen (environ 70 décibels) est plus propice à la créativité qu’un volume plus bas (50 décibels) ou trop haut (85 décibels).

  • Air : Une étude a démontré que des températures trop froides (environ 17 degrés) ou trop chaudes (environ 28 degrés) ont une influence négative sur la motivation, le bien-être et la performance.

  • Lumière : Selon une étude réalisée en 2013, l’exposition quotidienne à une source de lumière naturelle permet la sécrétion de sérotonine (hormone anti-stress et antidépresseur) et de mélatonine (hormone du sommeil) dans le corps. Ainsi, toujours selon la même étude, des collaborateurs travaillant en face d’une fenêtre dormiraient en moyenne 46 minutes de plus par nuit que ceux n’ayant pas d’accès à une fenêtre donnant sur l’extérieur.

  • Images : Des visuels créatifs et impactant permettent de libérer le potentiel individuel, la pensée créative et le bien-être de chacun.

  • Ergonomie : Il s’agit ici de travailler sur l’ergonomie des postes de travail pour plus d’efficacité individuelle et collective. Parmi toutes les recherches dans ce domaine, on peut par exemple citer le fait que des tables avec des angles ronds sont plus propices à la créativité que des angles droits, et que des personnes assises dans des sièges en bois sont moins à même de faire un compromis que des personnes assises dans des sièges molletonnés.

  • Nature : Nous le savons maintenant avec certitude, la nature joue un rôle prépondérant dans le renforcement de nos capacités neuronales, notre bien-être physique, psychologique et notre motivation intrinsèque. Une étude de 2012 a démontré qu’une immersion dans la nature augmentait notre créativité de plus de 50%. Les plantes permettent quant à elles de réduire de 75% la pollution intérieure ainsi qu’améliorer notre santé physique : diminution du stress, de la fatigue, des rhumes et maux de tête, regain d’énergie.

  • Teinte : nous apporte des indications sur la nécessité d’adapter les couleurs de manière cohérente avec les différents espaces. Par exemple, il a été prouvé que c’est la couleur bleue qui stimulerait le plus le processus créatif. A vos pinceaux !


Boucler les chapitres

Peluche nounours

Faire du tri c’est aussi s'atteler à revisiter ses relations. Mettre fin aux relations qui ne vous apportent plus ce que vous cherchez ou ce dont vous avez besoin. Lâcher prise sur les relations dans lesquelles vous n’avez pas de contrôle sur ce qu’il se passe. Mettre de la distance avec les relations qui ne vous ressemblent plus tant que ça. Boucler les chapitres pour les relations où il n’y a plus rien à sauver.


Cela n’empêche pas, bien sûr, d’en garder tous les souvenirs heureux. Mais trier c’est décider que cela soit vraiment fini.


Prendre la décision de quitter une relation néfaste permet d’améliorer l’estime de soi comme un acte de valorisation de soi et de ses propres besoins. C’est aussi diminuer l’anxiété chronique parfois attachée à cette relation, et les émotions désagréables qui vont avec.


Mais c’est surtout et par-dessus tout, faire de la place pour autre chose.

Une autre relation plus positive, plus nourrissante, plus réciproque.


Parfois vous avez le choix de couper.

Parfois c'est l'autre qui coupe, et votre tri consiste dans l'acceptation que ce qui fut n'est plus.


C'est la partie la plus délicate... et je ne suis pas exemple en la matière. Mais j'y travaille 😉


« Si vous voulez boire du vin dans une tasse pleine de thé, il est nécessaire de jeter d’abord le thé pour ensuite boire le vin » Proverbe oriental.

Et pour parfaitement illustrer cela, je vous laisse avec mon conte préféré… surtout quand c’est ma maman qui me le lit :


Le gardien du château


Un jour, dans un monastère boudhiste-zen, à la mort du gardien, il fut nécessaire de lui trouver un remplaçant.

Gardien chevalier en armure avec épée

Le grand maître convoqua alors tous les disciples pour déterminer qui serait la nouvelle sentinelle.


Le maître, dit très tranquillement : 

« Le moine qui prendra ce poste sera celui qui résoudra le premier le 

problème que je vais vous poser ».


Puis il plaça une magnifique petite table au centre de la très grande salle dans laquelle ils étaient réunis. Au centre de cette table, il posa un vase de porcelaine très  rare, décoré d’une rose jaune d’une beauté extraordinaire. 

Puis, il dit simplement : voici le problème.


Tous regardaient la scène : ce vase superbe, d’une valeur inestimable, avec en son centre une fleur merveilleuse, que pouvait-il représenter ? Que faire ? Quelle était la question ?


A cet instant, un des disciples prit une épée, regarda le maître, ses amis, se dirigea vers le centre de la salle, et « crac ! » détruisit tout d’un seul coup.

Puis, le disciple retourna à sa place. 


Le maître dit : tu seras le nouveau gardien du château.

 

Morale de l’histoire :


Qu’importe le problème, même si c’est quelque chose de très précieux.

Si c’est un problème, il doit être éliminé. Un problème est un problème, même s’il s’agit d’une femme sensationnelle, d’un homme merveilleux ou d’un grand amour qui s’achève. Si beau que cela soit ou que cela ait été, s’il n’existe rien de plus sensible pour quelqu’un dans sa vie, cela doit être supprimé.


Beaucoup de gens portent, durant leur vie entière, le poids de choses qui furent importantes dans le passé.

Mais qui aujourd’hui occupent une place inutile dans leur cœur et leur esprit. Cet espace est indispensable pour recréer la vie.

Proverbe oriental citation bouteille de vin et tasse de thé

Il existe un proverbe oriental qui dit :

"Si vous voulez boire du vin dans une tasse pleine de thé, il est nécessaire de jeter d’abord le thé, pour ensuite boire le vin."


Nettoie ta vie.

Commence par les tiroirs, les armoires,

jusqu’à ce qu’arrivent les gens du passé auxquels il n’est plus nécessaire de 

donner de l’espace dans ton cœur.


Le passé sert de leçon, d’expérience, 

de référence. Il est bon de s’en souvenir, mais pas de le revivre.

Utilisons les expériences du passé  dans le présent pour construire le futur.


Il est nécessaire de suivre cet ordre !

 


Camille Lamouille


- Camille Lamouille -


✏️ Quelle est votre vision du bonheur ?

Témoignez pour notre recueil qui sera publié : "Au bonheur des gens".


📩 Vous avez aimé cet article ?

Abonnez-vous au blog pour recevoir chaque article mensuel de Psychologie Positive dans votre boite mail ainsi que les calendriers positifs et autres surprises : 👉 www.camillelamouille-psychologiepositive.com/sabonner



234 vues

Comments


Post unique: Blog_Single_Post_Widget
bottom of page