Rechercher
  • Camille Lamouille

Corps-on-a-virus

Mis à jour : avr. 15


Dans cette période inédite et incertaine, chacun· e tente de réagir à sa manière : d’aucun se sentent envahis par l’anxiété, la méfiance et la peur, quand d’autres révèlent optimisme, créativité et humour.


J’ai vécu samedi soir, un moment de partage totalement nouveau avec trois de mes plus

proches amies. Nous étions dans un super restaurant lyonnais (Carmelo, je vous le recommande) pour fêter l’anniversaire de mon amie Carolina. C’est au moment du gâteau, et donc du cadeau, que nous apprenons la décision du gouvernement de fermer tous les restaurants et bars à partir de minuit. Plus qu’une heure donc pour profiter de ce lieu que nous reverrons l’on ne sait quand, mais surtout pour profiter de ce moment entre amies. En apprenant cette nouvelle, il y a eu deux réactions à la table : celles qui ont été submergées par l’angoisse et l’inconnu de la suite, et celles qui sont restées positives voire même excitées par cette annonce sans précédent. C’est là que nous avons vécu à quatre un vrai moment de grâce que nous n’avions jamais vécu en 8 ans d’amitié. Une vraie solidarité et soutien des plus confiantes envers les plus craintives ; des câlins de coude pour garder le contact physique ; la création d’un nom de groupe (Firmin le pingouin, oui oui !) ; le choix d’une mascotte ; et la promesse de rester en lien, connectées et soutenantes les unes envers les autres pour les semaines qui s’annonçaient.


Ce moment d’amitié vécu m’a donné envie de rédiger un article sur la situation actuelle, et surtout sur les clés que nous offrent la Psychologie Positive pour dépasser au mieux ce moment, difficile et anxyogène pour chacun·e à son niveau. Voilà cinq clés que nous donnent la Psychologie Positive pour cultiver le bonheur et l’optimisme sous confinement :

1. Le bonheur est dans le peu

2. Le bonheur est dans le moment présent

3. Le bonheur est dans la lenteur

4. Le bonheur est dans le positif

5. Le bonheur est dans la communauté


1. Le bonheur est dans le peu


Qu’il soit volontairement recherché ou simplement imposé comme c’est le cas pour nous en ce moment, le peu est source de bien-être durable. Cette philosophie du « Less is more » est déjà appliquée dans plusieurs cultures, notamment les pays du Nord. Ici en France, nous valorisons plutôt une culture inverse. Nous agissons en surconsommation, du toujours plus au toujours plus vite. La philosophie du peu cherche à retrouver de l’harmonie entre l’humain et le monde qui l’entoure. Quelle meilleure période que celle que nous vivons actuellement pour faire l’expérience du peu. Vivre avec moins, réduire sa consommation, réorganiser son intérieur, faire du tri, ne garder que l’essentiel (plus d’infos dans cet article).


Pratiques de Psychologie Positive à tester pendant le confinement : ranger, faites du tri dans vos placards, inspirez-vous de la méthode Marie Kondo pour vous sentir mieux dans votre intérieur, désencombrer, et pourquoi pas tenter de faire votre propre lessive en mode zéro déchet ?



2. Le bonheur est dans le moment présent


« Y a qu’à danser et regarder passer le temps » disait Zoufris Maracas dans sa chanson Pacifique.


Particulièrement d’actualité aujourd’hui, non  ?! La Psychologie Positive nous informe que

vivre le moment présent permet de sortir de la rumination, des préoccupations ou de la course vers l’avant. Cette épidémie de Covid-19 nous force à rester confiner, pour la plupart à stopper leur activité professionnelle, pour certain·e·s comme moi à expérimenter le chômage technique, pour d’autres encore à se transformer en maitre· sse d’école… Notre frustration est grande ! Il est important de cultiver au maximum le moment présent. Pour cela, inspirons-nous des cercles de Stephen Covey[1]. Investissons notre cercle de contrôle, la zone sur laquelle nous avons un contrôle direct et complet (ex : les activités que nous choisissons de faire à la maison); limitons au plus possible l’énergie que nous mettons dans notre cercle de préoccupations, la zone sur laquelle nous n’avons aucun contrôle ni marge de manœuvre (ex : la décision de devoir rester confiner et de stopper notre activité professionnelle à cause du Covid-19). Ainsi cela permet de nous recentrer sur ce sur quoi nous avons du pouvoir d’action, de lâcher prise et d’accepter le reste.


Pratiques de Psychologie Positive à tester pendant le confinement : mettez-vous à la méditation (plus d’infos dans cet article), à la pleine conscience, essayez le balayage corporel, occupez ce temps à la maison pour faire des choses que vous n’avez jamais le temps de faire, pour révéler votre créativité, pour apprendre une nouvelle langue, un nouvel instrument, pour vous remettre au sport…


3. Le bonheur est dans la lenteur


Née en 1986 en Italie, la slow life est une vraie philosophie de vie. Très proche du farniente

(littéralement « ne rien faire » en italien), elle prône un mode de vie au ralenti pour plus et mieux profiter. Ralentir c’est privilégié un rythme plus sain et plus équilibré. Les semaines de confinement qui arrivent vont avoir un avantage, quelque chose qui nous manque cruellement bien trop souvent : le temps. Alors prenons ce temps d’arrêt pour expérimenter la slow life et prendre du temps pour soi.


Pratiques de Psychologie Positive à tester pendant le confinement : reposez-vous, faites des siestes, lisez les livres qui vous attendent depuis des années dans la bibliothèque, prenez des bains, mangez en conscience, expérimentez le bonheur de l’oisiveté.


4. Le bonheur est dans le positif


Saviez-vous que le cerveau est biologiquement fait pour repérer le négatif plutôt que le

positif. C’est ce que l’on appelle le biais de négativité. Dans l’histoire de l’être humain, ce biais de négativité nous a permis de nous défendre face au danger et donc de survivre. Le cerveau repère plus de trois fois plus le négatif que le positif. Une expérience négative est automatiquement rangée dans la mémoire à long terme, tandis qu’il faut s’intéresser plus de douze secondes à une expérience positive pour qu’elle ne soit pas ranger dans la mémoire à court terme. Intéressant de comprendre que nous ne sommes donc pas naturellement tournés vers l’optimisme. Pourtant l’optimisme a de nombreuses vertus : être plus créatif, rester marié·e plus longtemps, être plus fertile, garder son travail plus longtemps, avoir de meilleures relations, être plus performant·e, gagner plus de sept ans de longévité, et ce qui nous intéresse tout particulièrement dans cette période … l’optimisme renforce le système immunitaire, il permet une protection naturelle contre les maladies infectieuses et cardio-vasculaires. Bonne nouvelle contre ce foutu virus !


Tandis que le pessimisme lui a des effets très néfastes sur notre santé. Martin Seligman, créateur de la Psychologie Positive, a prouvé qu’être pessimisme reviendrait à fumer deux à trois paquets de cigarettes par jour (plus d’infos dans cet article). On a plus de probabilité d’avoir une crise cardiaque en étant pessimiste qu’en ayant des maladies cardiovasculaires, du cholestérol ou de l’obésité.


Pratiques de Psychologie Positive à tester pendant le confinement : Rapprochez-vous des optimistes, éteignez les informations à la télé, regardez des spectacles humoristiques, danser et chanter, pratiquez le journal de gratitude (les trois bons moments de la journée), lisez des articles de Psychologie Positive sur le blog.


5. Le bonheur est dans la communauté


La dernière clé de Psychologie Positive, qui me semble être la plus importante dans ce

contexte, est celle-ci : resserrons les liens. C’est prouvé, les relations sont le premier facteur déterminant le bonheur. La force du lien permet de se sentir connecté· e à l’humanité de l’autre. Nous avons un besoin fondamental de connection, d’amour, de contact physique et émotionnel avec les autres. Renforcer nos relations augmente notre bonheur. Dans notre situation nationale actuelle, le contact physique et même visuel est réduit. Notre chance c’est de vivre en 2020 avec des moyens de communication digitaux : le téléphone, les sms, la visio, les cartes postales digitales. Alors restons en lien différemment, renforçons nos liens, cela nous permettra de nous sentir entouré, soutenu et en solidarité dans ce moment-là, comme j’ai eu la chance de le vivre avec mes amies samedi soir.


Pratiques de Psychologie Positive à tester pendant le confinement : Téléphonez à votre famille, vos ami·e·s, vos collègues ; jouez à des jeux de société ; prenez-soin des personnes vulnérables, de vos grands-parents, des personnes confinées seules ; faites des apéro-skype, des concerts au balcon comme les italiens, du sport en terrasse avec votre voisin· e d’en face ; soyez créatifs pour resserer les liens !



Ces pratiques de Psychologie Positive permettent de libérer dans le corps les hormones du bonheur : ocytocine, endorphine, dopamine, sérotonine (plus d’infos dans cet article). Elles permettent surtout en temps de crise de choisir l’optimisme au pessimisme, la confiance à la défiance, la joie à la tristesse, le lâcher-prise à la rumination. Je vous laisse avec un conte que j’affectionne particulièrement. Je vous souhaite un bon confinement, vous envoie courage et soutien positif ! Restons en lien 😊


« Un vieux chef Indien Cherokee utilisa une fable avec deux loups pour enseigner la vie à

son petit-fils.

Il commença, « C’est un combat terrible qui se produit entre deux loups. L’un est mauvais, il n’est que colère, envie, tristesse, regret, avidité, arrogance, auto-apitoiement, culpabilité, ressentiment, sentiment d’infériorité, mensonges, faux orgueil, sentiment de supériorité et ego. »

Alors que l’autre loup, dit-il « est bon, et n’est que joie, paix, amour, espoir, sérénité, humilité, bonté, bienveillance, empathie, générosité, vérité, compassion et foi. »

Selon le chef Indien, cette bataille intérieure est vécue par chacun d’entre nous sur cette terre, « Ce combat terrible se passe aussi en toi, et à l’intérieur de chacun. » Le petit-fils demanda : « Grand-père, lequel des deux loups va gagner ? » Le vieux Cherokee sourit et répondit simplement : « Celui que tu choisiras de nourrir mon enfant ». »


Restez connecté·e·s, des vidéos à venir. Take care !



- Camille Lamouille -

http://camillelamouille-psychologiepositive.com www.elveor.com


📩 Vous avez aimé cet article ?

Abonnez-vous au blog pour recevoir chaque article mensuel de Psychologie Positive dans votre boite mail ainsi que les dates d'ateliers et formations : 👉 www.camillelamouille-psychologiepositive.com/sabonner

et partagez :)


[1] Les 7 habitudes de ceux qui réalisent tout ce qu’ils entreprennent, Steven R. Covey, ed. J’ai Lu


#psychologiepositive #heureux #bonheur #bienetre #positivepsychology #happiness #wellbeing #covid19 #coronavirus #pleineconscience #slowlife #lien #relations #communauté #optimisme

882 vues

23 Avenue Doyen Louis Weil, 38000 Grenoble, France

©2018 by Elveor. Proudly created with Wix.com