Rechercher
  • Camille Lamouille

Apprivoiser la vulnérabilité

Mis à jour : 20 sept. 2019



« Ce n’est pas la critique qui importe ou bien la personne qui pointe l’homme fort qui a trébuché ou celle qui explique comment on aurait pu faire différemment. Le mérite revient à la personne qui est dans l’arène, dont le visage est couvert de poussière, de sueur et de sang, qui combat vaillamment, qui porte un message, qui montre ses limites, encore et encore, et qui, à la fin, qu’elle réussisse triomphalement ou qu’elle échoue, a au moins grandement osé. »
- Théodore Roosevelt -

Il y a quelques jours, j’ai vécu une difficile expérience de formation de groupe dans mon cadre professionnel. Un public pas motivé, pas engagé, pas réceptif, pas présent. À l’heure de la pause, pour prendre du recul sur la situation j’ai appelé ma collègue Corinne, experte en gestion de conflit, qui m’a dit : « tu vas y retourner, tu vas t’assoir et tu vas leur dire ce que tu ressens et ce que tu vis ». * Moment de panique * … Grande respiration, mains moites, jambes qui tremblent … mais j’y suis retournée, je me suis assise et je leur ai dit combien j’avais de la difficulté à faire mon travail de manière positive dans ce cadre-là et combien cela me touchait. La vulnérabilité c’est s’exposer émotionnellement, sans emprise sur le résultat.



Connaissez-vous Brené Brown ? Chercheure à l’université de Houston, elle a fondé toutes sa recherche sur les notions de courage, de honte, d’authenticité et de vulnérabilité. Ses découvertes font parties des domaines étudiés par la Psychologie Positive.


Selon elle, les relations humaines sont la raison de notre présence sur terre. Sans relation humaine, la vie n’a plus aucun sens. Brené Brown a observé que la honte est ce qui détruit les relations. Ressentir la honte c’est ne pas se sentir méritant d’être en relation avec d’autres à propos de quelque chose que l’on a fait ou que l’on est. C’est se dire « je ne suis pas assez bien », « je ne le mérite pas ». Et de la honte découle la vulnérabilité. C’est de ce sentiment-là dont je veux vous parler aujourd’hui.


Voilà les quatre constats qu'elle fait :


- Nos vies, et nos comportements, sont réglés de façon à ce que l’on ne ressente jamais la vulnérabilité. Nous anesthésions la vulnérabilité, nous la mettons de côté, pensant ainsi nous protéger de la tristesse, la peur, la souffrance, la déception… Malheureusement, et comme l’explique très justement Brené Brown, nous ne pouvons pas rejeter nos émotions de façon sélective. Si l’on ne laisse pas la place à la tristesse, la honte, la peur, la souffrance, la déception, alors nous ne laissons pas la place à la joie, la gratitude, la créativité, et le bonheur non plus.


- Nous rendons tout ce qui est incertain certain. « J’ai raison, tu as tort ».


- Nous perfectionnons tout, notre apparence physique, notre travail, nos relations, notre couple, même nos enfants. Nous avons un seul mantra : « comment échapper à l’imperfection ? »


- Nous agissons comme si nos actions n’avaient pas de conséquences sur les autres.



De ces constats et de par ses recherches en Psychologie Positive, Brené Brown a étudié deux groupes de personnes : des personnes qui croyaient en leur propre valeur et ressentaient un fort sentiment d’amour et d’appartenance, et des personnes qui ne se pensaient pas mériter l’amour des autres. Elle a étudié ce qui différenciait les deux groupes. Les personnes croyant en leur propre valeur ont en commun le courage[1], c’est-à-dire la capacité à raconter qui ils sont de manière purement authentique ; la compassion, en premier lieu envers eux-mêmes ; la connexion aux autres et enfin ils adoptaient complètement la vulnérabilité. Ils considéraient ce dernier sentiment comme nécessaire. S’investir dans une relation qui pourrait ne pas fonctionner, faire le premier pas pour demander pardon, être rejeté.e, inviter quelqu’un à un premier rendez-vous après son divorce, perdre son travail, postuler à un travail, réguler des tensions dans son équipe de travail, faire son coming-out, s’exposer, prendre la parole en public, être le/la premier.e à dire « je t’aime », attendre les résultats de sa mammographie, partager un secret, chercher à recoller les morceaux avec un.e ami.e chèr.e, publier un article sur son blog… La vulnérabilité est partout et elle est le berceau de la joie, de l’appartenance, de la créativité et de l’amour.


Alors, comme le précise notre chercheure de Psychologie Positive, quelques conseils pour embrasser la vulnérabilité :


- Acceptons de nous montrer tel que nous sommes


- Aimons avec tout notre cœur, même s’il n’y a pas de certitude


- Pratiquons la gratitude et la joie. Arrêtons de s’imaginer le pire mais soyons reconnaissant pour ce que l’on a et ce que l’on est.


- Tentons notre chance, car elle sourit toujours aux audacieux


- Soyons convaincus que nous sommes bien tels que nous sommes. « Je suis comme je suis et c’est bien ainsi ».


- Choisissons le courage au confort. Osons, tombons, échouons, encaissons la critique, prenons des risques.


- Ressentons la vulnérabilité car se sentir vulnérable signifie que nous sommes vivants !



Remise de mes émotions de cette expérience professionnelle difficile et ayant pris de la hauteur, je me suis rendu compte que non seulement parler au groupe avait permis d’aller au bout de cette journée de formation plus sereinement, mais surtout j’ai appris et expérimenté une chose fondamentale : il n’y a pas de courage sans vulnérabilité.



« Je ne vais pas vous mentir. La vulnérabilité, c’est dur, ça fait peur, et on se sent en danger, mais ce n’est pas aussi difficile, effrayant et dangereux que d’arriver à la fin de sa vie en se demandant : « et si j’avais osé ? » »
- Brené Brown -

Merci Brené Brown pour cette inspiration positive,














- Camille Lamouille -

www.camillelamouille-psychologiepositive.com

www.elveor.com



📩 Vous avez aimé cet article ?

Abonnez-vous au blog pour recevoir chaque article mensuel de Psychologie Positive dans votre boite mail ainsi que les dates d'ateliers et formations : 👉🏻 https://www.camillelamouille-psychologiepositive.com/sabonner




Retrouvez tous les talks et ouvrages de Brené Brown :


- https://www.ted.com/talks/brene_brown_on_vulnerability#t-1200338

- https://www.ted.com/talks/brene_brown_listening_to_shame

- Netflix : Appel au courage

- Le Pouvoir de la vulnérabilité : La vulnérabilité est une force qui peut transformer votre vie, Éditions Guy Trédaniel, 2014

- La Force de l'imperfection, Éditions LEDUC.S, 2014, rééd. 2016

- Dépasser la honte : Comment passer de « Que vont penser les gens ? » à « Je suis bien comme je suis », Éditions Guy Trédaniel, 2015

- Cessez d'être parfait, soyez vous-même, Éditions LEDUCS.S, 2016

- Comment affronter l'adversité : se relever après la chute, Guy Trédaniel éditeur, 2017

- La grâce de l'imperfection, Béliveau éditeur, 2017

- Braver sa nature sauvage, Béliveau éditeur, 2019


[1]Le courage est différent de la bravoure. Le mot « courage » vient du latin « cor » qui signifie « cœur ». Ainsi le courage ce définit comme la capacité à raconter qui nous sommes de manière authentique.


#psychologiepositive #brenébrown #vulnérabilité #courage #honte #bonheur #bienetre #gratitude #joie #amour

23 Avenue Doyen Louis Weil, 38000 Grenoble, France

©2018 by Elveor. Proudly created with Wix.com