Rechercher
  • Camille Lamouille

Il en faut peu pour être heureux … au Danemark !

Mis à jour : 4 déc. 2019

L’hiver, le froid, les journées courtes, la fatigue… Les Danois entrent dans leur saison préférée. Et oui, le bonheur n’est pas lié à la température… pas totalement du moins ! Selon les danois, l’hiver est la meilleure période pour expérimenter le Hygge : la philosophie du bonheur à la danoise.


Le Danemark est désigné comme l’un des pays les plus heureux au monde selon les enquêtes internationales (1èreplace selon le World Database of Happiness de 2019[1], 2èmerang selon le World Happiness Report de 2019[2], 1èreplace selon le World Happiness Report en 2012, 2013 et 2016, 1èreplace selon l’Enquête sociale européenne de 2012 et 2014)[3].


Comment expliquer qu’un pays qui totalise environ 180 jours de pluie par an, 1 heure d’ensoleillement par jour entre décembre et janvier, et un

des taux d’imposition les plus élevés de la planète soit aussi un des pays les plus heureux du monde ? Parmi de nombreux facteurs justifiant le bonheur danois (la sécurité, l’éducation, la santé, le travail, l’équilibre de vie pro-perso, le vélo, etc…), il y a trois valeurs qui sont centrales pour ce peuple et dont je voudrais vous parler sous l’œil de la Psychologie Positive à savoir : la confiance, la philosophie Hygge, et la liberté d’être soi-même. Je vous entends venir : « à quoi sert-il de nous en parler puisque nous ne sommes pas danois et n’habitons pas au Danemark ? ». Et bien, comme le dit si justement Malene Rydhal, « ce ne sont pas des valeurs danoises mais des valeurs humaines »[4]. La bonne nouvelle du jour c’est qu’il est possible d’être heureux comme un.e danois.e même si nous ne le sommes pas.

La confiance : le terreau du bonheur à la danoise


En Psychologie Positive, la confiance est considérée comme un fondement essentiel aux interactions sociales et au sentiment de connexion entre les êtres humains.


Au Danemark, il est de coutume de laisser les poussettes avec les bébés à l’extérieur du restaurant pour qu’ils puissent faire une sieste à l’air frais pendant que vous déjeuner tranquillement à l’intérieur. Un.e français.e objecterait directement à cette pratique le risque de laisser un bébé sans surveillance. Les danois.es considèrent eux que tout le monde surveille l’enfant, si ce n’est pas les parents c’est un.e passant.e. Cela témoigne de la confiance qui règne dans la société danoise. Huit danois.es sur dix disent faire confiance à autrui. C’est un record mondial.


Une étude John Helliwell et Shun Wang, chercheurs en Psychologie Positive, a permis

d’établir un lien très précis entre la confiance et le bonheur. Ils sont notamment parvenus à établir une corrélation entre le fait de croire qu’une personne qui trouverait votre portefeuille égaré vous le retournerez avec l’argent qu’il contient et le fait de se dire heureux. C’est-à-dire que les personnes pensant que leur portefeuille leur serait retourné se considèrent environ 7% plus heureux que les personnes pensant que leur portefeuille ne leur serait pas retourné, selon l’étude. Et dans le cas du Danemark, les portefeuilles oubliés volontairement pour cette étude ont été retournés dans 100% des cas.[5]La confiance améliore donc la qualité de vie.


Pour augmenter la confiance au sein d’une communauté, soyez vous-même une personne digne de confiance et montrez votre confiance en autrui. Si vous proposez votre aide à un.e ami.e pour déménager, faites-le vraiment. Si vous vous engagez à venir en appui d’un.e collègue sur un projet, allez jusqu’au bout de votre engagement. Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde disait Gandhi. La confiance se construit à partir de personnes dignes de confiance.


Prendre soin des petites choses de la vie à la mode HYGGE


Le Hygge est au centre de la vie danoise. C’est un véritable composant de l’identité nationale, les danois.es y portant un intérêt majeur. Dorénavant connu mondialement, ce concept a même intégré les dictionnaires anglais en 2016. Souvent défini de manière raccourcie aux bougies, thé chaud et plaides douillets, le Hygge est bien plus que cela et n’a d’égal dans aucun autre pays. Il pourrait être résumé comme un moment de convivialité avec les personnes que l’on aime qui engendre un sentiment de satisfaction et de bien-être. Une appréciation des plaisirs simples, un réconfort de l’âme donc. Le Hygge est à la recherche d’un bonheur quotidien. En permettant de renforcer les liens sociaux, il augmente le niveau de bonheur. Selon Meik Wiking, CEO du Happiness Research Institute à Copenhague “certains des composants clés du Hygge sont des vecteurs de bonheur”.[6] Plus qu’un concept donc, c’est une vraie philosophie de vie.


Entrer dans un espace Hygge, c’est mettre de côté les préoccupations personnelles et négatives, se brancher sur le « nous » plutôt que le « je », et être pleinement ancré dans le moment présent. Le Hygge c’est apprécier les choses simples de la vie quotidienne : lire un bon livre au coin du feu, partager un repas convivial en famille, se blottir au coin d’un feu de cheminée. Le Hygge c’est l’amical, l’intime, le douillet, le réconfortant. Être avec d’autres personnes est un moment clé du Hygge, ainsi ce dernier permet de renforcer l’esprit de communauté entre les personnes, facteur important du bonheur en Psychologie Positive.

Comment amener du Hygge dans votre vie ?


- Prenez soin de votre intérieur : créez une atmosphère intime et chaleureuse. Bougies, plaides, gâteaux maisons, thé chaud, plantes, tapis douillet... « La maison c’est un peu le quartier général du Hygge »[7]

- Passez du temps en famille et entre amis avec convivialité et intimité

- Ralentissez, soyez présent, concentrez-vous sur le moment à vivre (et débrancher vos téléphones)


« Hygge nous donne la langue, l'objectif et les méthodes pour planifier et préserver le bonheur - et pour en obtenir un peu chaque jour »
- Meik Wiking -


La liberté d’être soi-même en trame de fond


Tout commence dans l’éducation des enfants danois.es. A l’école, les professeurs cherchent à développer la personnalité de l’enfant en renforçant ses forces et ses talents. Malene Rydahl résume la philosophie de l’éducation danoise ainsi : « peu importe ce pour quoi vous êtes bon, c'est important pour la société. »[8]La société danoise accorde de la valeur aux talents, que vous soyez bon en mathématiques ou en tricot.


Cette manière de soutenir le développement d’autrui offre une grande permission aux danois.es : la liberté d’être qui ils.elles souhaitent être. Et ainsi choisir une vie qui correspond à qui ils.elles sont vraiment. En interrogeant des danois.es, vous vous rendrez donc compte que la majeure partie d’entre eux ressentent un fort sentiment de ce que l’on nomme « purpose » en anglais, et qui pourrait se traduire par « raison d’être » en français. Ce sentiment est essentiel pour vivre une vie ayant du sens pour soi.


Les danois.es sont aussi champion.ne.s dans ce qui représente le premier des accords toltèque : « Que votre parole soit impeccable »[9]. Ils tendent à ne pas porter de jugement de valeur sur les autres. Et qu’est ce qui peut apporter plus de valeur à une personne que d’avoir la possibilité d’être qui elle veut sans jugement des autres ?

Prêtez attention à la façon dont vous soutenez les forces des personnes qui vous entourent, notamment chez vos enfants, et comment vous réagissez à la différence d’autrui. Faites le choix de ne pas juger mais de supporter et d’encourager. Cela vous donnera la permission en retour d’exprimer pleinement votre potentiel et vos envies.


Que vous soyez danois.e, français.e, italien.ne, péruvien.ne, australien.ne, togolais.e, pakistanais.e, cambodgien.ne, ou de toute autre partie du monde, ces trois valeurs peuvent être pleinement intégrées à votre mode de vie pour augmenter votre satisfaction quotidienne et votre bonheur global, si elles ne le sont déjà. Nous avons beaucoup à apprendre de nos voisin.e.s danois.es. Je vous laisse, je vais boire mon chocolat chaud emmitouflée dans un plaid.


D’ici là, Joyeuses Fêtes !




🎁 N.B : Participer au Jeu Concours de Noël et tenter de gagner un exemplaire du "Livre du Hygge" le bonheur à la danoise de Meik Wiking.

Rdv sur la page S'abonner 🎄





- Camille Lamouille -

http://camillelamouille-psychologiepositive.com www.elveor.com


📩 Vous avez aimé cet article ?

Abonnez-vous au blog pour recevoir chaque article mensuel de Psychologie Positive dans votre boite mail ainsi que les dates d'ateliers et formations : 👉 www.camillelamouille-psychologiepositive.com/sabonner

et partagez :)



Pour aller plus loin sur le sujet :

- Le petit livre du Hygge : mieux vivre la méthode danoise, Meik Wiking, First

- “The Happy Danes: Exploring the reasons behing high levels of happiness in Denmark”, The Happiness Research Institute, https://docs.wixstatic.com/ugd/928487_7f341890e9484a279416ffbc9dc95ff4.pdf

- The year of living Danishly: Uncovering the Secrets of the World’s Happiest Country, Hellen Russell, 2016

- Heureux comme un danois, Malene Rydahl, Grasset, 2014



[1]World Database of Happiness, 2019 https://www.worlddatabaseofhappiness.eur.nl/hap_nat/nat_fp.php?cntry=17&mode=3&subjects=917&publics=14

[2]World Happiness Report 2019, https://s3.amazonaws.com/happiness-report/2019/WHR19.pdf

[3]http://www.oecdbetterlifeindex.org/countries/denmark/

[4]Heureux comme un danois, Malene Rydahl, Grasset, 2014

[5]Helliwell, John F. and Wang, Shun, Trust and Well-Being (April 2010). NBER Working Paper No. w15911. Available at SSRN: https://ssrn.com/abstract=1590721

[6]Le petit livre du Hygge : mieux vivre la méthode danoise, Meik Wiking, First

[7] http://vert-de-gris.fr/deco-hygge/

[8]Malene Rydahl, « Planting seeds of Happiness the Danish Way”, TEDxINSEADSingapore, 2015

[9]Les quatre accords toltèques : la voie de la liberté personnelle, Miguel Ruiz, Jouvence, 2018


#psychologiepositive #heureux #bonheur #bienetre #danemark #heureuxcommeundanois #hygge #confiance #forces #talents #positivepsychology #happiness #wellbeing #denmark #happyasadane #confidence #strenghts

343 vues

23 Avenue Doyen Louis Weil, 38000 Grenoble, France

©2018 by Elveor. Proudly created with Wix.com